OR-VET
Le complément
Source naturelle de performance

Plaies infectieuses et non infectieuses

Le cheval a un tissu cutané très sensible, la moindre atteinte est susceptible de s’infecter et peut avoir des conséquences graves pour l’animal. Il est donc indispensable de prendre au sérieux toutes les blessures présentées par un cheval. En cas de blessure superficielle bien localisée, n’atteignant que le derme, la surinfection est peu probable. Par contre, des irritations type gale de boue se surinfectent  systématiquement et peuvent être compliquées à gérer. L’hygiène du boxe, la qualité des soins et leur fréquence sont les éléments déterminants pour une bonne cicatrisation.