Douleurs ovariennes - Jument pisseuse

Les juments sont durant leur vie très sensible aux modifications de la taille de leurs ovaires en fonction de leur cycle. L’activité ovarienne est soutenue entre le mois de mars et la fin du mois de septembre. L’ovaire qui est suspendue sous les lombaires peut provoquer des douleurs dorsales car elle est retenue simplement par un ligament. Une augmentation de poids associée au travail crée un réel inconfort. De plus, durant le cycle, les différents taux d’hormones évoluent et un dysfonctionnement dans ce cycle provoque chez certaines juments des comportements de nymphomanie, d’étalons, de nervosité,  voire d’agressivité. Avec chez certaines juments des jets d’urine lors de la manipulation. Le diagnostic d’anomalie ovarienne s’effectue lors de différentes échographies.